Syndicalistes et antifascistes

mardi 28 janvier 2014
par Ouebemasteur

Face à la montée de l’extrême droite et de ses idées, le syndicalisme se doit d’être à l’offensive. Il doit démystifier les discours et projets de l’extrême droite et montrer en quoi c’est un poison mortel pour le travailleurs et travailleuses. Le lancement le 29 janvier 2014 d’une campagne unitaire contre l’extrême droite, ses idées, ses pratiques, par la CGT, FSU, Solidaires avec les organisations étudiantes est une initiative décisive pour le combat antifasciste.

Mercredi 29 janvier, à partir de 19h30, aura lieu un meeting unitaire dans les locaux de la CGT à Montreuil, où Thierry Lepaon pour la CGT, Bernadette Groison pour la FSU et Annick Coupé pour Solidaires, un-e représentant-e des organisations de jeunesse, des associations et des salarié-es prendront la parole. Ce meeting unitaire clôturera la journée d’ateliers et de débats à la Bourse du travail de Paris, auxquels participeront plusieurs centaines de militant-es de la CGT, de la FSU et de Solidaires. Cette campagne nationale sera suivie d’initiatives dans les différentes régions et secteurs professionnels.

Cette journée sera l’occasion pour Solidaires de réaffirmer, sans concession, notre antifascisme, parce qu’il est partie intégrante de notre identité et de notre projet syndical : celui-ci repose sur la défense et l’amélioration des droits individuels et collectifs dans une perspective de transformation sociale.

Cette perspective et la défense de nos valeurs supposent la solidarité entre tous les salarié-es, les chômeurs/euses, les retraité-es, la solidarité internationale et le refus de toute forme de racisme, de sexisme, d’homophobie. Face à l’extrême droite, on a besoin de luttes sociales victorieuses !

L’extrême-droite est un danger mortel, le FN est son venin… Pour l’Union syndicale Solidaires, le Front national n’est pas un parti comme un autre. Il reste un parti fondamentalement d’extrême droite, raciste et nationaliste. La base de sa politique reste la préférence nationale, la division des travailleurs et des travailleuses, la promotion d’un capitalisme national. Solidaires a donc édité un tract à plus de 500 000 exemplaires pour combattre l’extrême droite et ses promesses mensongères, qui sera distribué dans les entreprises, les administrations et les lieux de vie dès le 30 janvier.

Paris, le 27 janvier 2014


Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 20 septembre 2017

Publication

1706 Articles
Aucune brève
17 Sites Web
33 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
0 hier
132938 depuis le début
137 visiteurs actuellement connectés