Pour une campagne syndicale internationale "Les capitalistes nous coûtent cher !"

vendredi 5 décembre 2014
par Ouebemasteur

Autogestion : remettre en cause le capitalisme dès aujourd’hui ! Le syndicalisme traditionnel est très éloigné de l’autogestion dans sa façon de voir la manière de produire, que produire et sa distribution.

Pourtant, déjà, il existe des centaines de milliers d’expériences qui basent leurs relations sociales sur d’autres façons de produire, de distribuer et d’échanger. Elles font toutes partie de ce que nous connaissons comme étant l’économie sociale dans laquelle beaucoup d’éléments de ce qu’on appelle « autogestion » sont intégrés.

Faire le lien entre les postulats théoriques du syndicalisme révolutionnaire ou de l’anarchosyndicalisme et les réalités des milliers de petites et moyennes structures qui fonctionnent aujourd’hui à la marge du système, nous amènera vers une pratique économique justifiée idéologiquement à l’avenir.

Les organisations du Réseau s’engagent à avancer dans les échanges et le renforcement mutuel, entre les coopératives d’économie solidaire et les syndicats alternatifs et de base, nécessaires à la construction d’un processus de transformation réelle de la société qui puisse créer une alternative autogérée, au quotidien face à cette société capitaliste.

Plusieurs des organisations membres du Réseau européen des syndicats alternatifs et de base publient régulièrement des tracts, journaux, affiches, autocollants qui rappellent cette évidence trop souvent masquée par d’autres organisations syndicales, toujours combattue par le patronat et ses allié-es, et parfois oubliée par nous-mêmes car nous sommes trop pris par les réponses immédiates aux perpétuelles attaques patronales : les capitalistes nous coutent cher !

Réaffirmer cela, c’est replacer notre combat syndical dans sa perspective historique et rappeler nos aspirations fondamentales.

Le « coût du travail » est un argument patronal fallacieux ; ce qui coute à la société, c’est le capitalisme et les capitalistes.

La campagne du Réseau européen des syndicats alternatifs et de base s’appuiera à la fois :
- sur du matériel « d’agitation » produit régulièrement sous formes notamment d’affichettes à reprendre en l’état ou à intégrer dans des journaux ou bulletins syndicaux, d’affiches et d’autocollants.
- et sur du matériel de fond à travers différents tracts évoquant les couts humains, sociaux, environnementaux, etc., des capitalistes

Cette campagne doit pouvoir être menée aussi bien par nos organisations professionnelles, tant dans le secteur public que dans le secteur privé et aussi par nos organisations interprofessionnelles territoriales. Pour favoriser une meilleure visibilité, un logo spécifique sera travaillé pour être mis sur les différentes publications de la campagne, mais aussi celles de chacune de nos organisations entrant dans ce champ.

Un groupe de travail est mis en place au sein du Réseau, afin de faire de premières propositions en janvier 2015, afin de pouvoir valider une série de premiers matériels (logo, affichettes, affiches, tracts, autocollants…) lors de la prochaine réunion du Réseau.

Réseau européen des syndicats alternatifs et de base Estado español/Estat espanyol/Espainiako Estatuari, Ελλάδα, Italia, Suisse/Schweiz/Svizzera, France, Deutschland, Polska, Belgique/ België/Belgien …

4j- Autogestion et Les capitalistes nous coûtent cher.pdf (383 ko)


Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 17 novembre 2017

Publication

1789 Articles
Aucune brève
17 Sites Web
33 Auteurs

Visites

16 aujourd'hui
73 hier
137096 depuis le début
39 visiteurs actuellement connectés