Communiqué Solidaires suite au coup d’état au Burkina Faso

vendredi 18 septembre 2015
par Ouebemasteur

Burkina Faso - Coup d’Etat orchestré par les militaires du Régiment de Sécurité Présidentiel (RPS) et résistance populaire : les syndicats en première ligne pour défendre la démocratie

Le 16 septembre, les militaires du RPS ont fait prisonnier les membres du gouvernement de transition. Le dictateur Blaise COMPAORE avait dû prendre la fuite le 31 octobre 2014 après une insurrection populaire dont les causes fondamentales sont la vie chère, la mal gouvernance, l’impunité, la fraude, la corruption, la mise en place inopportune d’un Sénat et la tentative de modifier la constitution afin de briguer un autre mandat présidentiel, après déjà 27 ans de règne sans partage. Rappelons que COMPAORE était arrivé au pouvoir après avoir assassiné son ancien compagnon d’arme, Thomas SANKARA. Le RSP est resté la garde prétorienne du dictateur et ce putsch est évidemment une tentative pour Blaise COMPAORE et ses complices de revenir au pouvoir par la force.

La résistance s’est immédiatement organisée au Burkina-Faso, en tête les forces démocratiques de l’Unité d’Action Syndicale (UAS) composée de toutes les centrales syndicales (CGT-B – CNTB – CSB – FO/UNS – ONSL – USTB) et des 17 syndicats autonomes (SAIB–SAMAE–SATB–SATEB–SBM–SNEAB–SNESS–SYNAPAGER–SYNATEB–SYNATIC–SYNATIPB– SYNATRAD–SYNTAS–SYNTRAPOST–SYSFMAB–SYNATEL–UGMB). Ce large front syndical a appelé à une grève générale illimitée sur tout le territoire national et à des rassemblements et manifestations sur les lieux stratégiques afin de protester contre ce coup d’Etat et exiger la libération des autorités prises en otage et la remise en place des organes de transition. Depuis hier, les mobilisations sont nombreuses et soutenues. La réponse des militaires est sans équivoque et ne laisse planer aucun doute sur leurs intentions, malgré leur discours qui se veut rassurant : la répression s’est abattue avec violence sur les manifestant-e-s à Ouagadougou hier, faisant plusieurs morts et une soixantaine de blessés parmi les manifestants aux mains nues.

L’Union syndicale Solidaires exprime toute sa solidarité à la population et son soutien sans faille aux camarades des syndicats qui luttent actuellement pour préserver le processus démocratique dans lequel le pays était engagé depuis la fuite du dictateur.

Nous soutenons leurs légitimes revendications de dissolution immédiate du RSP aux bottes de Blaise COMPAORE.

Nous demandons également aux instances internationales de dénoncer avec fermeté cette tentative de coup d’état militaire et d’exiger le rétablissement sans délai et sans condition des organes de la Transition.

Vive la solidarité Internationale ! Vive l’Unité d’Action Syndicale (UAS) du Burkina ! Vive la solidarité entre les peuples du monde !

18 septembre 2015


documents joints

  1. 18_9_15 communiqué Solidaires situation Burkina Faso - document PDF - 255.3 ko

Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 19 janvier 2018

Publication

1846 Articles
Aucune brève
17 Sites Web
33 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
20 hier
140743 depuis le début
61 visiteurs actuellement connectés