Opération transat : pas de vacances forcées pour les députés !

mercredi 25 mai 2016
par Ouebemasteur

Opération foodwatch France

Les traités transatlantiques CETA (entre l’Europe et le Canada) et TAFTA (entre l’Europe et les Etats-Unis) sacrifient certains de nos droits démocratiques au nom du libre-échange. Députés et sénateurs pourront se retrouver pieds et poings liés lorsqu’ils voudront adopter de nouvelles règles plus protectrices, notamment en matière d’alimentation.

Une partie de leur pouvoir sera ainsi confisqué, au profit des lobbies. Les multinationales espèrent-elles mettre nos députés en vacances prolongées pour avoir le champ libre ? Les parlementaires ne doivent pas finir leur mandat en vacances sur un transat, mais sur les bancs de l’Assemblée et du Sénat pour défendre l’intérêt général !

Il est primordial que nos députés – de tous bords politiques – puissent faire leur travail. En entrant votre code postal ci-dessous, vous envoyez directement un e-mail à votre député pour le mobiliser. Votre message sera également transmis au gouvernement, qui peut et doit mettre un coup d’arrêt à ces traités dangereux.

>> Participer à cette action


Navigation

Articles de la rubrique

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 25 septembre 2017

Publication

1709 Articles
Aucune brève
17 Sites Web
33 Auteurs

Visites

31 aujourd'hui
24 hier
133229 depuis le début
12 visiteurs actuellement connectés