Programme électoral du FN pour 2017 : Rien de bon pour les salarié-e-s !

lundi 18 juillet 2016
par Ouebemasteur

Dans une interview accordée à Valeurs actuelles le 7 juillet 2016, journal bien connu pour diffuser les idées de la droite dure et de l’extrême droite, Marine Le Pen dévoile une partie de son programme électoral pour 2017.

Opportunisme, racisme, stigmatisation de l’islam, patriotisme replié, fin des 35 heures, abrogation du mariage pour tous, allongement de la durée de cotisation pour la retraite, pas d’augmentation du smic... Rien de nouveau pour le parti frontiste et rien de bon pour les salarié-e-s !

Et en plus, elle voterait Trump, si elle était américaine, ce qui ne nous étonne pas du tout !

Opportunisme

Au sujet de la loi travail, le FN annonce qu’il votera la motion de censure, mais il n’y en a pas eu de déposée au deuxième passage. Ce clin d’œil aux salarié-e-s opposé-e-s aux reculs voulus par le gouvernement n’est en fait qu’un trompe l’œil ! Alors qu’une grande majorité de la population est opposée à cette loi, le FN déclare les soutenir mais oublie de rappeler que ses députés et sénateurs souhaitaient déposer des amendements pour la rendre encore plus libérale. Ces amendements, qui correspondent au fond idéologique d’un "FN pro-capitalisme français", soutenant plus les intérêts des petits patrons que ceux de leurs salarié-e-s (voir le paragraphe sur le smic), ont été retirés in extremis sous pression du bureau politique du FN par pur esprit d’opportunisme.

Racisme

Marine Le Pen déclare ne pas avoir de vision raciale du peuple français car il y a des « noirs français dans les îles ». Et elle déclare dans la foulée qu’elle est une adversaire résolue du droit du sol, et qu’elle est favorable à la suppression de la double nationalité. En résumé, dès qu’elle arrive au pouvoir, aucun « non blanc » ne pourra devenir français.

Et comme depuis les origines du FN, elle martèle qu’il faut stopper et récupérer les dépenses exorbitantes de l’immigration associées à la fraude sociale, sans parler bien entendu des cotisations non reversées par certains employeurs. Dans cette interview, l’expression « submersion migratoire » est également mise en avant, associée à « l’insécurité insupportable ». Vous avez dit dédiabolisation ??

Stigmatisation de l’islam

« Les français juifs de bonne foi n’ont pas une seule raison d’être inquiets du FN, c’est le seul à avoir la capacité, le courage et la volonté d’éradiquer le fondamentalisme islamiste »

Par contre, les juifs de mauvaise foi ont du souci à se faire... Quant à la capacité, au courage et à la volonté des nervis du FN de lutter contre les musulmans, nous l’avons déjà vu à l’œuvre avec les ratonnades des « identitaires » et les opérations « saucisson pinard » ou fête du cochon à Hayange notamment.

Patriotisme replié

Dopée par le Brexit, Marine Le Pen annonce un printemps des patriotes ! Mais on ne sait toujours pas, au-delà des incantations habituelles, pourquoi la sortie de l’Europe serait un plus pour les salarié-e-s, ni pourquoi une souveraineté française suffirait à améliorer leur sort.

Fin des 35 heures

Le programme 2017 du FN prône le retour aux 39 heures, négocié branche par branche. Pas besoin de longs commentaires, sauf à répéter que les organisations syndicales ont là une raison fondamentale de plus de lutter contre l’audience du FN.

Abrogation du mariage pour tous

Appelé mariage homosexuel, histoire de bien stigmatiser une partie de la population, le mariage pour tous sera abrogé par le FN mais le Pacs sera amélioré pour tenir compte des problématiques fiscales et patrimoniales.

Après avoir voulu opposer les français et les étrangers, le FN tente aussi une division de la population en ne donnant pas les mêmes droits à tout le monde. C’est un exemple très parlant de la nature profonde du parti d’extrême droite loin de sa « vitrine électorale » ?

Allongement de la durée de cotisation pour la retraite

En utilisant une sémantique habile, Marine Le Pen déclare que si malgré les fortes économies à faire sur les dépenses néfastes de l’Etat, le système de retraite reste fragile et en danger, alors les français accepteront les sacrifices qu’on leur demandera en augmentant la durée de cotisations.

En résumé, le FN a comme « revendication » la retraite à 60 ans avec 40 ans de cotisations mais il est prêt à l’abandonner dès qu’il arrivera au pouvoir.

Pas d’augmentation du smic

« Nous n’avons jamais proposé une augmentation du smic payée par les entreprises ».

« Nous sommes les défenseurs des TPE et PME ».

« Prise en charge par l’Etat de 200 euros de la part salariale des cotisations sociales jusqu’à 1,4 smic, financée par une contribution à l’importation de 3 % »

Dans le programme du FN, il n’y a donc aucune volonté de mieux répartir le produit du travail en direction des salarié-e-s, mais plutôt un affichage d’augmentation des salaires reposant sur une hypothèse complètement hasardeuse : une taxe sur les importations. Et si elle rapporte moins que prévu à cause d’une barrière douanière répulsive ? Et quelle justification à la taxation de produits que nous devons impérativement importer puisque nous n’en disposons pas sur notre territoire ? De plus si l’on comprend bien, l’Etat compenserait une fois de plus un allègement de cotisations sociales, cette fois des salarié.es, comme il le fait avec celles des employeurs depuis plus de 20 ans, avec le succès que l’on connaît du côté de l’emploi… ? Et si cette compensation était un jour compromise ? Quid de la garantie des droits sociaux pour les salarié.es ? A quoi servirait cette hausse de salaire si les salarié.es devaient eux-mêmes « s’assurer »… ? Sinon à les appauvrir et à enrichir les compagnies d’assurance…

En conclusion, rien ne change dans le programme du FN, il est toujours contraire aux intérêts des salarié-e-s. Et lorsque Marine Le Pen déclare qu’elle « tend la main à Nicolas Dupont-Aignan et à Philippe De Villiers », elle prouve qu’elle se situe bien à l’extrême droite de l’échiquier politique, et certainement pas en dehors ou au-dessus. Mais le plus inquiétant est qu’elle réaffirme avoir une vision démocratique et républicaine, alors que nombre de décisions prises dans les 15 mairies d’extrême droite indiquent le contraire. La conquête du pouvoir par les moyens légaux existants est toujours affichée, mais les revirements à prévoir une fois le FN installé à la tête de l’exécutif sont aussi déjà écrits.

>> Programme électoral du FN pour 2017 : Rien de bon pour les salarié-e-s !


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Aujourd'hui

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 18 septembre 2017

Publication

1704 Articles
Aucune brève
17 Sites Web
33 Auteurs

Visites

73 aujourd'hui
113 hier
132837 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté