SOS homophobie porte plainte contre Aurane Reihanian pour incitation à la haine et à la violence homophobe

jeudi 21 décembre 2017
par Ouebemasteur

Les 11 et 12 décembre 2017, Aurane Reihanian, responsable des “Jeunes avec Laurent Wauquiez”, a déclaré dans Libération que les enfants conçus par procréation médicalement assistée (PMA) « ne devraient même pas exister ».

De tels propos nourrissent et légitiment la haine contre les couples de femmes et leurs enfants. Ils sont un appel à la négation de l’existence des familles homoparentales.

SOS homophobie porte donc plainte contre Aurane Reihanian pour incitation à la haine et à la violence homophobe. L’association sera représentée par Maître Caroline Mécary, avocate au barreau de Paris.

Malgré la condamnation par le président des Républicains, Laurent Wauquiez, des propos tenus par Aurane Reihanian, SOS homophobie s’inquiète de la persistance d’un climat homophobe et transphobe et appelle l’ensemble des responsables politiques à prendre clairement position, à la fois contre la haine anti-LGBT et en faveur des droits des personnes lesbiennes, gay, bi et trans.

Alors que le président de la République s’est engagé en 2018 à ouvrir la PMA à toutes les femmes, l’association sera dans les mois à venir très vigilante face à tous propos qui mettraient en cause ou stigmatiseraient les enfants selon leur conception, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre de leurs parents. L’association rappelle la nécessité d’un débat public digne et respectueux de tous les enfants et de toutes les familles.

>> SOS homophobie porte plainte contre Aurane Reihanian pour incitation à la haine et à la violence homophobe


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

>>

<<

Septembre

>>

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Aujourd'hui

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 25 septembre 2018

Publication

2024 Articles
Aucune brève
17 Sites Web
34 Auteurs

Visites

55 aujourd'hui
44 hier
155097 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés